Greenpeace VS Shell : le cas Brent Spar

Greenpeace pourrait faire remarquer que Paul Watson est membre d’une ONG « concurrente » et que Patrick Moore travaille pour les industries. A plusieurs reprises toutefois, diverses affaires ont porté le doute sur le sérieux et, par extension, sur l’intégrité de Greenpeace. L’affaire Brent Spar reste par exemple l’une des plus célèbres victoires de l’ONG, qu’elle ne manque pas de rappeler sur son site[6]. En février 1995, le pétrolier Shell voulut couler sa plateforme pétrolière offshore Brent Spar, inactive depuis 1981. Son projet fut approuvé par le gouvernement britannique et soutenu par treize pays européens signataires de la convention d’Oslo pour la protection de l’environnement marin. Le 30 avril, des militants de Greenpeace occupèrent la plateforme pendant plusieurs semaines. Du 14 au 20 juin, en plein G7, des manifestations eurent lieu en Allemagne, avec des menaces de s’en prendre aux stations-services de Shell. Cinquante d’entre elles seront effectivement touchées, notamment par des incendies criminels. Le 12 juillet, Shell commandait une expertise à Det Norske Veritas, qui rendit ses résultats le 18 octobre en confirmant l’analyse de Shell et en soulignant que Greenpeace avait « grossièrement surestimé » la quantité de pétrole de la plateforme.

Entre temps, le 5 septembre, Greenpeace reconnut avoir commis une erreur et que ses instruments de mesure n’étaient pas allés au fond du réservoir, alors que Shell avait au préalable affirmé que ce dernier comportait environ 90 tonnes de sable[7].

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s